Passer directement au contenu
Airport terminals through the ages - banner

L’évolution des terminaux d’aéroport depuis les débuts de l’aviation


Les terminaux aéroportuaires jouent un rôle important dans le transport aérien en tant que lien entre la Terre et le ciel. Au fil des ans, ces bâtiments ont évolué pour s’adapter à une industrie en croissance permanente, et si certains ont conservé leur façade d’origine, la plupart ont vu leurs installations intérieures se transformer de fond en comble.

Les premières années : les aéroports pré-terminaux

Empty airport terminal lounge with an airplane taking off in the background.
Empty airport terminal lounge with an airplane taking off in the background.

Les terrains d’aviation des débuts de l’aéronautique étaient principalement situés sur des fermes ou des champs ouverts dotés d’un terrain plat et de suffisamment d’espace en vue d’accueillir le décollage ou l’atterrissage d’un avion ; le propriétaire pouvait également fournir aux pilotes des renseignements météorologiques fiables. Certaines installations disposaient d’une petite salle d’accueil pour les passagers, mais en général, elles n’étaient guère plus qu’un endroit pour atterrir et décoller.

Les tout premiers vols de passagers furent autant une nécessité qu’une volonté d’innover. En Europe, de nombreuses routes et voies ferrées avaient été détruites pendant la Seconde Guerre mondiale, faisant des voyages en avion le mode de transport transfrontalier le plus simple à la fin de la guerre. Les gouvernements européens commencèrent à subventionner les aéroports de Paris, Londres et Berlin, où les grandes infrastructures sortant de terre prenaient pour modèle les grandes gares du XIXe siècle. Ces premières aérogares étaient souvent des bâtiments individuels depuis lesquels les passagers se rendaient directement sur la piste, mais avec le temps, des installations plus complexes devinrent nécessaires à mesure que l’industrie se développait.

Les avions à réaction : une nouvelle ère pour les aérogares et la conception des aéroports

L’avènement des avions à réaction et d’autres avancées de la technologie aéronautique ont entraîné une augmentation spectaculaire du trafic aérien. Ce boom des vols de passagers provenait en grande partie des avions à réaction, ces derniers rendant les vols quotidiens plus abordables. Les aéroports se remplissant alors de passagers en attente de vols ou de correspondances, les grands terminaux se sont transformés en véritables espaces de vie, déclinant restaurants et boutiques pour occuper les passagers entre les vols. Certains aéroports sont allés plus loin en installant des jardins intérieurs, des casinos et même des terrains de golf.

La conception des aérogares

Interior view of the Shanghai Pudong airport, with passengers walking during the day.
Interior view of the Shanghai Pudong airport, with passengers walking during the day.

En raison de la popularité croissante des vols de passagers au cours des années 1930 et 1940, de nombreuses aérogares étaient construites dans un style art déco, la tendance la plus populaire à l’époque, comme l’atteste aujourd’hui encore l’aéroport municipal de Houston construit en 1940. Les terminaux construits plus tard, dans les années 1960 et 1970, affichent davantage un style « boîte en béton », devenant « boîte en verre » dans les années 1990 et 2000, avec des infrastructures centrées sur les concepts d’air et de lumière.

Malgré des styles variés au cours de l’histoire de l’aviation, les terminaux se déclinent selon trois types de conceptions :

  • La conception en jetée comprend un seul bâtiment étroit avec billetterie et embarquement à une extrémité et avions stationnés des deux côtés de l’aérogare. Cette conception permet à l’aéroport d’accueillir un grand nombre d’avions, mais peut entraîner de longues marches entre l’enregistrement et la porte d’embarquement. La plupart des grands aéroports internationaux sont équipés de jetées et les longues distances sont compensées par des passerelles motorisées et d’autres solutions de transport interne.
  • La conception en satellite comprend un terminal circulaire séparé offrant l’espace nécessaire sur toute sa circonférence pour permettre aux avions de se garer. Un tunnel pour piétons ou une navette relie le terminal principal au terminal satellite. Le premier aéroport à utiliser ce concept fut l’aéroport de Gatwick à Londres en 1935, avec « The Beehive » (la ruche), bâtiment ainsi nommé en raison de sa forme circulaire.
  • La conception semi-circulaire est moins courante que la conception en jetée ou en satellite. Il s’agit généralement d’une aérogare semi-circulaire en forme de jetée présentant des avions garés à l’extérieur et des voitures de l’autre côté. Cette option est généralement synonyme de longues marches entre les vols de correspondance, mais permet de réduire considérablement le temps de trajet entre l’enregistrement et l’embarquement.

L’avenir des aérogares

Quelle que soit leur conception, les terminaux mettent en œuvre une technologie en constante accélération à mesure que la course pour rendre les aéroports plus efficaces bat son plein. Les innovations en cours de développement ou de mise en œuvre incluent le traitement biométrique des passagers (où votre visage devient en quelque sorte votre passeport), la technologie blockchain pour tout suivre à la trace, des bagages aux miles aériens, et l’intelligence artificielle sous la forme de chatbots et d’estimations des prix en temps réel.

Air Charter Service affrète des vols en direction des terminaux d’aéroport les plus impressionnants au monde. Découvrez nos services d’affrètement de jets privés en ligne ou contactez-nous dès aujourd’hui pour parler à un chargé de clientèle dédié.

  • RESPONSABLES DE CLIENTÈLE DÉDIÉS
  • SANS ENGAGEMENT
  • 25 ANS D’EXPÉRIENCE
  • DISPONIBLES 24H/24, 7J/7